2017 - Emilie Pételot
 

Petite histoire de la kinésiologie et de ses pionniers

Ses découvertes révèlent l'interdépendance entre le développement physique, l'acquisition du langage et la réussite scolaire. Les capacités cognitives de l'enfant se développent en synergie avec sa manière d'appréhender le monde. En somme, la correspondance entre le mouvement, la compréhension et le développement cérébral façonne les capacités.  Basée sur la connaissance et les spécificités hémisphériques, cette approche novatrice propose un système d'apprentissage en profondeur axé sur le mouvement.

Paul Dennison a lui même formé des milliers d'enseignants dans 18 pays, enseignement plus connu sous le nom de "Brain Gym". Une séance permet d'aider les enfants et les adultes à transformer les difficultés en succès. Les capacités propres à l'individu sont reconnectées. Apprendre à apprendre devient un plaisir !

A l'origine de la kinésio prénatale

Depuis les années 1980, les champs d'exploration de la naissance et de la période prénatale se sont considérablement approfondis grâce au travail d'Annick Boitiaux, sage femme exerçant aussi la kinésiologie. Riche d'expériences dans l'une et l'autre de ses pratiques, elle trouve des réponses dans la rencontre des deux pratiques.

Consciente que le fœtus enregistre au niveau cellulaire les informations de son environnement, vit des ressentis et des émotions, les interprète et les intègre, elle met au point la kinésiologie périnatale. Cette approche permet de comprendre comment les premières expériences, si elles sont stressantes, forment les premières croyances qui se répercutent de façon imperceptible dans la vie quotidienne.

Elle adapte les techniques de kinésiologie à cette période si spéciale pour permettre la libération des tensions. 

De son expérience professionnelle dans les forces aériennes où il réparait les radars, alliée à ses recherches en kinésiologie et ses régulières méditations,  il considère la circulation énergétique chez l'être humain comme un hologramme.

Tels les faisceaux lumineux d'un laser qui réfléchissent une image en trois dimensions alors qu'ils ne contiennent qu'une partie de l'information, chaque cellule contient la structure entière d'une personne.

Il croise les données comme on le fait dans un graphique ou sur un radar pour obtenir une grande précision.

Quelques années plus tôt, les chercheurs et physiciens Karl Pribram et David Bohm travaillaient sur les mêmes théories.

La kinésiologie est née dans les années 1960 aux Etats-Unis de la rencontre des savoirs ancestraux de la Médecine Traditionnelle Chinoise, de l'ostéopathie et de la chiropractie. Depuis, elle s'enrichit avec les connaissances scientifiques les plus récentes issues de la physique, de la biologie et des neurosciences.

Naissance du test et de la kinésiologie

En 1965, Georges Goodheart, chiropracteur dans le Michigan, pose les fondements en démontrant l’existence d'un dialogue avec le corps grâce au test musculaire. Il découvre ensuite la correspondance entre les muscles, les organes et les méridiens (circulation d'énergie de la Médecine Traditionnelle Chinoise).

A partir de ces recherches, John Thie, élève de G. Goodheart, réalise le potentiel de ces découvertes et met au point le Touch for Health (santé par le toucher) destiné cette fois au grand public. Son objectif est qu'au sein même des familles, des gestes simples puissent être connus et appliqués sans modération et en toute sécurité. Il portait les ambitions que chacun puisse augmenter la conscience de soi grâce à des outils accessibles.

Traduite dans 23 langues et enseignée dans plus de 100 pays, cette pratique est aujourd'hui la base de formation de nombreuses écoles à travers le monde.

A l'origine de Corps-émotions

Dans les années 1970 en Californie, Gordon Stokes, Daniel Whiteside et Candace Callaway mettent au point On brain, 3 in 1 concept, trois états de conscience pour un être en pleine santé.

Ils plongent dans le monde des émotions avec pour étude la manière dont est conditionné le présent par les expériences passées. Ils posent les repères pour savoir de quelle façon le corps, le mental et l'esprit sont liés et interagissent face à une expérience stressante. Ils mettent au point un baromètre du comportement permettant d'identifier précisément l'émotion qui empêche d'arriver à son objectif ainsi que l'état d'esprit qui pourra le soutenir.

Kinésio Éducative

Ces trois considérables apports constituent aujourd'hui la formation de base des écoles qui proposent un cadre de référence commun.

Malade et alité à 28 ans avec un diagnostic vital engagé, il fait appel aux professionnels du Touch for Health en plus des traitements médicaux. Au rythme de séances quotidiennes pendant plusieurs années et voyant son état s'améliorer, il se forme à la kinésiologie et apprend d'autres approches holistiques. Il ouvre son cabinet tout en poursuivant ses études et ses recherches.

La méthode intègre les découvertes sur le fonctionnement du cerveau avec notamment le fonctionnement spécifique des deux hémisphères, la compréhension des zones d'intégration réflexes et conscientes et leurs interactions. Ils  interrogent la mémoire avec la récession d'âge et  voyagent ainsi au cœur du système de croyances. Le stress d'une expérience est désamorcé, la personne acquiert plus facilement du recul et les moyens de faire face. La mise en évidence de croyances limitantes permet de réduire le stress en entrant dans la compréhension, de contacter le sens caché des expériences et d'aller au delà des conflits. Le principe est de devenir des êtres choisissant et non plus subissant.

Le stress se répercute sur l'ensemble de ces éléments. Il devient alors possible d'identifier les blocages grâce au test musculaire et de rééquilibrer l'organisme via les techniques suivantes : énergétiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise, musculaires avec les points Neuro Lymphatiques (Franck Chapman) et les points Neuro Vasculaires (Terence Bennet).

A ce moment-là, seuls les chiropracteurs et les médecins y ont accès.

A partir de 1983, il travaille avec des sportifs de haut niveau pour accompagner l'amélioration de leurs performances.

Durant sa carrière, il croise le chemin de Paul Dennison d'abord puis de Gordon Stockes ensuite. Ses travaux portant au début sur la structure physique se sont progressivement enrichis avec les domaines de l'émotionnel et de l'équilibre général. Cette approche de la kinésiologie est aujourd'hui beaucoup pratiquée en Australie.

A l'origine de physio-Kinésio

Dans les années 1975, Richard Utt, à Tucson en Arizona, a mis au point une technique unique en son genre issue de son expérience professionnelle et personnelle, Applied Physiology, la Physio-Kinésio.

Toujours dans les années 1970 en Californie, Paul Dennison élabore, au début à partir de ses propres expériences, puis à partir de ses recherches et d'innombrables séances, la kinésiologie éducative, l'apprentissage par le mouvement.

Kinésio hypertonique

Au cours des années 1980, à partir de son expérience d'enseignant en Touch for Health et de ses recherches pour palier à ses douleurs chroniques de dos, Franck Mahony a mis au point la kinésiologie hypertonique, technique de libération des tensions musculaires excessives.